Stephen Joyce dirige Sentias Software Corp., firme de Vancouver spécialisée dans les applications internet pour les secteurs du tourisme et de la vente au détail. Jennifer Galley a aidé de nombreux clients à réaliser des projets de marketing électronique.

Tous les deux insistent sur l'importance d'être bien préparé avant de rencontrer un concepteur potentiel.

Il faudrait entamer le processus en vous posant quelques questions importantes. À quoi servira votre site web, et pourquoi? Espérez-vous générer des pistes de vente, vendre des produits en ligne ou faire des réservations? Attendez-vous de votre site web qu'il vous permette d'obtenir un rendement appréciable sur votre investissement? Quel est votre budget?

Consultez d'autres sites web et décidez de ce qui vous plaît sur le plan de l'aspect et de la convivialité afin d'avoir une idée de ce que vous recherchez.

Stephen Joyce recommande également d'élaborer un plan web. «Cela vous permet d'avoir une idée claire de ce que vous voulez, en plus de servir de plan directeur à votre projet», explique-t-il.

Ce plan devrait vous porter à poser les questions suivantes au concepteur:

1. Dans quelle mesure connaissez-vous mes activités et le secteur dans lequel j'évolue?
La bonne connaissance de vos activités et de votre secteur compte énormément. «Si vous êtes dans le domaine de la fabrication lourde, par exemple, et que l'expérience du concepteur se limite aux organismes sans but lucratif, dit Jennifer Galley, il se peut qu'il ne vous convienne pas.»

2. Avez-vous la bonne combinaison d'aptitudes dans les domaines technique et commercial ainsi que dans celui de la création pour mon entreprise?
Choisissez un concepteur avec lequel vous êtes à l'aise. Préférez-vous une équipe qui fait des affaires depuis longtemps et qui a une approche traditionnelle, ou une équipe jeune et plus créative?

3. Combien de clients réguliers ou de longue date avez-vous?
Ce facteur pourrait indiquer que le concepteur soigne ses relations avec les clients et fait un suivi pour apporter des retouches ou des mises à niveau. «L'absence de clients réguliers pourrait indiquer que les projets antérieurs ont mal tourné», estime Jennifer Galley. «Demandez des références», ajoute Stephen Joyce.

4. Combien d'autres projets avez-vous en route actuellement?
Une petite entreprise qui mène plusieurs projets de front pourrait ne pas pouvoir vous accorder toute l'attention dont vous avez besoin pour terminer votre projet à temps. Veillez à ce que la firme que vous choisirez possède les ressources nécessaires pour finaliser votre site web dans les délais prescrits.

5. Comment le projet se déroulera-t-il?
Demandez quelles sont les principales étapes du projet et quels sont les délais d'exécution. «Ces étapes doivent comprendre les éléments de la création, la structure du site et la présentation graphique des pages, puis des essais», selon Jennifer. Stephen et elle s'accordent à dire qu'un délai de six à huit semaines est suffisant pour produire un site web.

6. Qu'arrivera-t-il une fois que le site web sera terminé?
Stephen Joyce souligne toute l'importance de la gestion et des mises à jour pour le succès d'un site web. «On ne songerait jamais à laisser la même vitrine dans un magasin durant toute l'année, dit-il. C'est la même chose pour un site web. Il faut constamment rafraîchir le contenu; cela contribue aussi à l'optimisation des moteurs de recherche. Il faut prévoir un entretien continu, l'ajout de photos et la mise à jour de l'information sur les produits.»

Déterminez si le concepteur vous confiera la responsabilité d'apporter les mises à jour ou si vous devrez vous fier à lui.

Demandez au concepteur s'il fournit des relevés mensuels du trafic sur votre site.

7. Quelle est la structure des paiements, y compris les frais récurrents et futurs?
Les structures de paiement varient d'un concepteur à l'autre. Si vous rencontrez plusieurs concepteurs, assurez-vous de noter les modalités de chacun et de savoir quelles activités ces paiements couvrent. Quelle proportion servira à payer la programmation? Combien pour la création?, etc.

8. Quelles sont les options offertes?
Tout comme pour l'achat d'une voiture, souligne Jennifer Galley, on peut opter pour le site web complet, ou pour le modèle de base. Si vous n'avez pas les moyens de vous offrir toutes les options, déterminez celles qui sont essentielles et celles que vous pourrez ajouter plus tard. Peut-être qu'un panier d'achats est essentiel, mais que les liens de réseautage social peuvent attendre.

9. Quelle proportion du travail sera impartie?
Quelle proportion du travail le concepteur fera-t-il lui-même, et quelle partie du travail sera donnée en sous-traitance? «Par exemple, déterminez qui hébergera votre site web, explique Jennifer. Si le travail est donné en sous-traitance, assurez-vous d'obtenir le mot de passe et le code d'accès.»

10. Quelles sont mes responsabilités en tant que client?
En général, le concepteur comptera sur vous pour fournir les photos, les logos et le contenu. «Si vous vendez des produits en ligne, il vous faut des photos, dit Stephen Joyce. Le web est un médium visuel, et vos photos doivent être convaincantes.» Les clients doivent également développer le contenu, comme les descriptions de produits et les prix.

«Les règles de rédaction de textes pour le web sont différentes de celles qui s'appliquent aux textes imprimés, explique Jennifer Galley. Il vaut la peine de confier cette tâche à un rédacteur qui a l'expérience du web.»

Restez en contact étroit avec le concepteur. Affectez une personne de votre organisation comme personne-ressource. «Cette personne doit pouvoir prendre des décisions ou être proche des décideurs afin d'être en mesure de répondre rapidement, note Stephen. On s'assure ainsi que le projet continuera d'avancer.»

Source BDC